< Retour
Blog > 
 Assurances 
 Tech 
 Activités 
 Mobilité 
 Santé 

L’essor des nouvelles mobilités urbaines

Avec Nostrum Care, assurez vos risques du quotidien en fonction de vos réels besoins.
En savoir plus
Partager l'article sur
Écrit le 
7/10/2020
 par 
Jade Martin-Krumm

Trottinette électrique, mono-roue, hoverboard, vélo électrique, gyropode... Les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) ou engins de déplacement personnel motorisés (EDP) font désormais partie du paysage urbain. Les vélos, en premier lieu, mais aussi les trottinettes électriques, prolifèrent dans les rues de nos villes. Les usagers préférant ces moyens de locomotion à la voiture ou aux transports publics sont de plus en plus nombreux. Et avec le Coronavirus, les nouvelles mobilités urbaines explosent ! Pourquoi ce succès ? Quels sont les atouts des véhicules électriques ? Zoom sur la mobilité douce et ses avantages !

Pourquoi un tel succès maintenant ?

Depuis le déconfinement et malgré le contexte de crise sanitaire, les vélos et les NVEI sont pris d’assaut dans les magasins ! Aujourd’hui, la crainte de ne pas pouvoir respecter la distanciation physique dans les transports publics combinée au souci écologique et pratique que représente la voiture ont fait exploser les ventes de ces moyens de transport alternatifs.  

60 % des trajets effectués en voiture en France représentent moins de 5 km à parcourir selon le Ministère de la transition écologique

On peut donc espérer que les personnes ayant recours aux véhicules « verts » seront de plus en plus nombreuses dans les mois à venir.

Le succès actuel des nouvelles mobilités urbaines serait finalement lié à la conjonction de trois facteurs...

1. Des véhicules électriques (NVEI) de plus en plus performants

Au fond, on aimerait tous trouver la motivation de se rendre sur notre lieu de travail à vélo, surtout lorsque seulement quelques kilomètres séparent notre domicile de ce dernier. Oui, mais voilà, personne n’a envie d’arriver en nage au bureau. Arriver au travail en ayant l’air d'avoir couru un semi-marathon, ce n’est pas l’idéal pour commencer sa journée, on est bien d’accord.

Mais cette excuse est révolue ! Désormais, on dispose de véhicules avec assistance électrique. Alors, forcément on transpire moins lorsque son vélo ou sa trottinette fait une bonne partie du boulot. Il est donc possible de se rendre au bureau, même après plus de 10 km de trajet sans avoir sué une goutte !

Les trottinettes électriques connaissaient déjà un succès grandissant, avec 480 000 exemplaires vendus en France l’an dernier. Leurs ventes ont même tendance à doubler chaque année. Ce qui était considéré comme un gadget adoré des plus jeunes il y a seulement quelques années est aujourd’hui devenu un moyen de transport régulier pour des millions de citadins.

2. La multiplication des pistes cyclables

Le manque d’infrastructures empêchait également la dynamique d’être suivie par plus de personnes. Auparavant, trouver une piste cyclable assurant réellement la sécurité de ses usagers pouvait s’avérer compliqué.

Mais l’intérêt écologique des vélos et des nouveaux moyens de transport étant désormais évident, les pistes cyclables fleurissent de jour en jour. En effet, les vélos et trottinettes électriques, bien moins polluants que les autres solutions de mobilité, réduisent drastiquement les émissions de CO2 liées au transport. Utilisés en plus grand nombre dans les grandes villes, ils pourraient avoir un réel impact positif.

C’est pourquoi de nombreuses villes prennent en compte l’importance de développer les nouvelles mobilités dans leur stratégie de développement durable. Une aubaine pour les cyclistes et les utilisateurs de véhicules électriques en tout genre !

3. L’appréhension liée au Coronavirus

Avouons-le, rares sont les personnes qui prennent le bus, le tramway ou le métro par plaisir... Si vous êtes Parisien, encore moins ! Et avec le Coronavirus en plus, on n’a vraiment plus envie de prendre les transports en commun pour se retrouver entassés les uns sur les autres.

Dès lors, prendre la voiture peut s’avérer très tentant, mais personne ne souhaite pour autant passer des heures dans les bouchons… En toute logique, l’émergence du Covid-19 a donc boosté l’essor des nouvelles mobilités !

Les mesures de distanciation sociale nous obligent effectivement à repenser la mobilité urbaine. Cette pandémie a fait émerger un besoin urgent de développer des infrastructures adaptées.

D’ailleurs, de nombreuses pistes cyclables temporaires ou définitives ont vu le jour au déconfinement, encourageant les travailleurs à changer leurs habitudes pour leurs trajets quotidiens.

Afin de limiter les déplacements en voiture tout en assurant la possibilité d’appliquer les mesures de distanciation dans les transports en commun en réduisant le nombre d’usagers, le gouvernement a également mis en place certaines mesures :

  • Une aide financière de l’État à hauteur de 50 euros pour remettre en état votre vieux vélo (changer les freins, les lumières, les pneus…)
  • Des formations pour vous aider à vous remettre en selle ! Si vous avez besoin d’un accompagnement sur la prise en main de votre bolide, sur la circulation en ville, ou tout autre doute concernant la pratique du vélo, une séance peut vous être dispensée par un moniteur agréé.
  • Un déploiement accéléré du forfait mobilités durables dans le secteur privé. Jusqu’à 400 euros par an et par salarié peuvent être exonérés d’impôt et de cotisations sociales pour les entreprises encourageant leurs salariés à recourir à des moyens de transport plus propres.

Toutes ces mesures combinées à l’essor du numérique et aux progrès technologiques font le succès actuel grandissant des moyens de mobilité électriques !

Informations importantes concernant l’usage des nouvelles mobilités urbaines

Vos obligations

Depuis octobre 2019, le gouvernement a fait évoluer le Code de la route pour prendre en compte l’existence de ces nouveaux engins et définir des règles, dans l'intérêt de tous les usagers. Veillez donc à bien vous renseigner sur ces règles afin de ne pas représenter un danger d’une part, et de ne pas risquer une amende d’autre part.

Si vous êtes en possession d’un NVEI, sachez également qu’une couverture responsabilité civile est obligatoire pour vous protéger des conséquences de tout dommage matériel ou corporel que vous pourriez involontairement causer à un tiers. Il est également obligatoire d’être couvert par une assurance spécifique à ces modes de transport innovants.

Le rôle de Nostrum Care

À son niveau, Nostrum Care souhaite également participer au futur de la mobilité ! Nous avons à cœur d’accompagner le changement en faveur d’une mobilité urbaine plus responsable. C’est pourquoi nous proposons à nos adhérents une assistance dépannage.

Vous avez choisi de faire un geste pour la planète en vous rendant au travail avec votre vélo électrique ou en trottinette ? Bravo ! Mais voilà que vous tombez en panne à mi-chemin. Oops ! Que faire dans ces cas-là ?

Vous vous imaginez déjà attendre le bus, tout(e) penaud(e) avec votre engin cassé avant d’arriver en retard au travail… Pas de panique ! En étant adhérent chez nous, vous n’aurez qu’à saisir votre smartphone et à vous connecter sur votre application mobile.

Non seulement on enverra quelqu’un pour vous récupérer, mais on se chargera également de la réparation de votre précieux bolide.

Vous l’aurez compris, en plus d’offrir une alternative durable à l’usage des voitures pour vos déplacements, les nouvelles mobilités facilitent le respect des gestes barrières par rapport aux transports collectifs. Si vous songiez à investir, c’est donc le moment opportun pour vous lancer dans la mobilité du futur, avec l’assistance dépannage de Nostrum Care ! 😉

🚀  Pour être tenu informé de la sortie de Nostrum Care, préinscrivez-vous sur nostrumcare.fr

Suggestion d'articles