< Retour
Blog > 
 Assurances 
 Tech 
 Activités 
 Mobilité 
 Santé 

Remboursement chiropracteur : faites des économies !

Avec Nostrum Care, assurez vos risques du quotidien en fonction de vos réels besoins.
En savoir plus
Partager l'article sur
Écrit le 
10/12/2020
 par 
Jade Martin-Krumm

La chiropractie ou « chiropraxie » est une forme de médecine douce manuelle visant principalement à soulager ou à prévenir les douleurs du dos et des articulations. Cette profession de santé, souvent confondue avec l’ostéopathie, permet de soigner des maux de façon naturelle, sans recours aux médicaments ou à la chirurgie, mais en s'appuyant sur les facultés de récupération du corps humain. Quelles sont les spécificités de cette discipline ? Dans quels cas recourir à la chiropratique ? À quoi s’attendre pour le remboursement d’une séance chiropracteur et que propose Nostrum Care pour ces consultations ? Voyons tout cela !

Qu’est-ce que la chiropractie ou chiropraxie ?

En quoi consiste la chiropratique ?

Commençons par un peu d'étymologie ! Le terme chiropractie vient des mots grecs « kheir » et « praktikos » signifiant respectivement « main » et « mise en action ». Ainsi, cette médecine repose sur la « mise en action par la main », car le chiropracteur soulage essentiellement les douleurs au moyen de ses mains. Cette pratique est aujourd’hui reconnue pour soulager et traiter les troubles du système neuro-musculo-squelettique grâce à des manipulations physiques.

Pour bien comprendre en quoi consiste la chiropratique, il faut savoir que le système nerveux envoie constamment des signaux électriques appelés « l’influx nerveux ». Celui-ci est véhiculé par la moelle épinière située dans la colonne vertébrale et par une multitude de nerfs parcourant le corps entre chacune de nos vertèbres, jusqu'à chaque organe. 

Ce système est donc à l’origine des mouvements des muscles, du fonctionnement de nos membres, de nos sensations, etc. Vous suivez ? Eh bien, c’est précisément cette communication entre le cerveau et les autres parties du corps qui permet à notre organisme de fonctionner correctement. 

Jusque là, tout va bien ! Mais pour des raisons diverses et variées (chutes, faux mouvements, mauvaises postures, manque d’activité physique, choc émotionnel...), des interférences, aussi nommées « subluxations » en chiropraxie, peuvent se créer, perturbant cette bonne communication entre le cerveau et le reste du corps.

L’objectif d’une séance de chiropraxie

La médecine chiropratique se fonde donc sur une conception globale du fonctionnement de notre corps. Elle prend en compte l’ensemble des relations existantes entre la colonne vertébrale, le système nerveux, le système articulaire et musculaire. Elle part ensuite du principe qu’un déséquilibre entre ces différents éléments peut être à l’origine de douleurs locales et de problèmes de santé.

Ainsi, les manipulations chiropratiques ont pour vocation de rétablir l’équilibre physiologique du patient lorsqu’il est mis à mal. Comment ? En débloquant soigneusement les tensions et en éliminant les interférences du système nerveux qui se sont installées.

Cette pratique médicale a finalement pour but de permettre à l’influx nerveux de circuler de nouveau normalement afin de retrouver un fonctionnement optimal du corps. Ces ajustements opérés grâce à la chiropraxie permettent ensuite au corps de récupérer naturellement. On se base donc sur sa force vitale, c’est-à-dire sur la capacité innée du corps à s’adapter et à se soigner lui-même.

Chiropracteur ou ostéopathe : qui consulter ?

On consulte souvent les chiropracteurs et les ostéopathes pour des raisons similaires : douleurs lombaires, problèmes de dos, contractures musculaires, raideurs, arthrose… Vous avez mal quelque part ? Les deux pratiques peuvent vous aider à récupérer et à vous sentir mieux ! Il existe toutefois des différences fondamentales entre ces deux médecines manuelles.

L’ostéopathe

Il travaille sur le corps dans son ensemble en concentrant ses efforts sur la colonne vertébrale, les articulations, les muscles, les ligaments et le crâne. Ainsi, il utilise le plus souvent des techniques de manipulations ostéo-articulaires, faciales, crâniennes ou viscérales.

Comme le chiropracteur, l’ostéo a une vision globale du corps. Il considère qu’un dysfonctionnement localisé peut trouver sa cause ailleurs dans le corps et ne se traite donc pas seulement à l’endroit où la douleur se manifeste. Ainsi, il est en mesure de traiter des problèmes de santé variés comme des otites, sinusites, maux de tête ou même des problèmes respiratoires.

Le chiropracteur

Il exerce ses manipulations principalement au niveau de la colonne vertébrale dont il est spécialiste en se concentrant sur la relation qui existe entre celle-ci et le système nerveux. Les manipulations vertébrales représentent donc la majorité de son travail. Il considère aussi davantage les énergies circulant grâce au système nerveux et le lien existant entre la psyché et le corps.

Une consultation chez le chiropracteur permet de détecter puis de corriger les subluxations de la colonne par des pressions et des ajustements. L’objectif final étant de restaurer la bonne circulation de notre force vitale afin que notre corps puisse finalement se rétablir de lui-même. 

Ainsi, le chiro est en mesure de soulager certains troubles chroniques comme des vertiges ou des acouphènes, des troubles divers et variés (digestifs, gynécologiques, urinaires…), des névralgies, des douleurs dentaires, des tendinites, etc.

Autres différences entre ces deux disciplines

Au niveau des études, une formation en ostéopathie dure environ 5 ans en fonction des écoles et formations. Un médecin ou un masseur-kinésithérapeute peut également accéder au titre d’ostéopathe grâce à des formations complémentaires. En ce qui concerne la chiropraxie, il n’existe qu’une seule et unique école en France, l’IFEC (Institut Franco-Européen de Chiropraxie) dispensant une formation sur 6 ans. 

La chiropraxie et l’ostéopathie ne disposent pas du même champ légal à savoir que le chiropracteur dispose de plus d'autonomie dans ses actes. Contrairement à l’ostéopathe, il est effectivement autorisé à utiliser des instruments, mais il est aussi habilité à manipuler les cervicales sans disposer d’une ordonnance délivrée par le médecin du patient (légalement indispensable pour tout autre praticien). 

Malgré leurs différences, un chiropraticien et un ostéopathe peuvent avoir des approches semblables en développant des savoir-faire particuliers. En France, on compte bien plus d’ostéopathes que de chiropracteurs, contrairement à l’Amérique du Nord ou la chiropraxie est nettement plus répandue !

Remboursement d’une séance chiropracteur

La Sécurité sociale et la mutuelle 

Parce que la chiropraxie est considérée comme une médecine non conventionnelle, la Sécurité sociale ne rembourse malheureusement pas du tout les consultations et séances chiropratiques. 

Les mutuelles de santé, elles, prennent de plus en plus en compte les médecines douces dans leurs garanties. Mais cela dépendra une fois de plus de la formule à laquelle vous avez souscrit. Si vous avez une formule de base, il est peu probable de pouvoir obtenir le remboursement d’une séance chiropracteur.

Sachez cependant que certaines mutuelles proposent aussi des options chiropraxie dans leurs contrats pour offrir un remboursement total ou partiel des frais engagés dans ce type de prestation. Comptez en moyenne entre 35 euros et 80 euros d’honoraires pour une consultation.

Faites des économies avec Nostrum Care

Vous êtes adhérent chez Nostrum Care ? Fini les prises de tête pour savoir quelles consultations peuvent être remboursées ou non. Nous sommes partisans des médecines douces et nous considérons surtout que chacun est libre de prendre soin de sa santé comme il l’entend. Si vous ressentez le besoin de consulter un chiropracteur, nous vous aiderons dans vos frais.

Pour obtenir le remboursement d’une séance chiropracteur avec nous, rien de plus simple ! Rendez-vous sur votre application mobile, dans votre cagnotte « médecines nouvelles ». Vous n’aurez qu’à télécharger directement le justificatif de paiement de vos soins sur votre appli pour être remboursé jusqu'à 175 euros. Et ces modalités de remboursement sont valables pour toutes sortes de médecines douces : consultations diététiques et soins homéopathiques notamment.

Avec l'assurance Nostrum Care  ne laissez plus vos finances guider vos choix en matière de santé !


Suggestion d'articles