< Retour
Blog > 
 Assurances 
 Tech 
 Activités 
 Mobilité 
 Santé 

Remboursement des soins homéopathiques

Avec Nostrum Care, assurez vos risques du quotidien en fonction de vos réels besoins.
En savoir plus
Partager l'article sur
Écrit le 
10/12/2020
 par 
Jade Martin-Krumm

De plus en plus de personnes font appel aux bienfaits des médecines douces pour soigner des maladies ou soulager des maux de façon naturelle. Parmi ces méthodes, on retrouve notamment l’homéopathie. En alternative ou en complément de la médecine traditionnelle, elle est recommandée par de nombreux médecins pour apaiser ou prévenir certains problèmes de santé. Pourtant, les médecines alternatives sont souvent mal remboursées par la Sécurité sociale. Quel dommage quand on connaît toutes les vertus thérapeutiques que peut avoir l’homéopathie sur le corps et la santé ! Quand recourir à ces médicaments ? Quel est le remboursement des soins homéopathiques et comment se positionne Nostrum Care ? Faisons tout de suite le point !

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

D’après les laboratoires Boiron, les leaders du secteur, près d’un médecin généraliste français sur trois prescrirait quotidiennement de l’homéopathie. Ce marché représente donc plusieurs centaines de millions d’euros chaque année. Si vous n’êtes pas encore familier avec cette médecine non conventionnelle ou que vous vous posez des questions sur son fonctionnement, laissez-nous vous expliquer…

Comment fonctionne cette médecine douce ?

Soigner le mal par le mal, tel est le principe de l’homéopathie ! Lorsqu’on prend des granules ou des comprimés homéopathiques, on introduit en fait dans son corps une quantité infime de substances à l’origine d’une pathologie pour traiter cette même pathologie. 

On considère finalement que ce qui peut nous rendre malades à forte dose peut également nous soigner à petite dose. C’est ainsi qu’on s’appuie sur la capacité du corps à se guérir lui-même. En familiarisant son organisme avec des substances « nocives », on lui apprend en douceur à lutter contre certains symptômes.

Les produits homéopathiques se composent de substances diluées d’origine végétale, minérale ou animale ayant des effets curatifs. L’utilisation d’ingrédients naturels a ainsi l’avantage de ne pas provoquer d’effets secondaires ni d’effet nocif sur la santé.

Dans quels cas prendre des médicaments homéopathiques ?

Ils sont conçus pour soulager les maux de la vie quotidienne, mais aussi des troubles plus spécifiques. On peut, par exemple, les utiliser pour combattre :

  • le stress et l’anxiété ;
  • le manque de sommeil ;
  • les allergies saisonnières ;
  • certaines infections ;
  • les symptômes de grossesse ;
  • les états grippaux ;
  • les troubles digestifs ou hormonaux ;
  • les douleurs articulaires et musculaires ;
  • certaines maladies de la peau...

Ils peuvent également aider à se sevrer du tabac, nous accompagner lors de régimes ou même venir en complément de médecines lourdes pour en soulager les effets secondaires, comme c’est souvent le cas en oncologie. 

Un traitement homéopathique peut donc être d’une aide précieuse dans de nombreuses situations, mais utilisé seul, il peut également s’avérer inefficace et inopérant. C’est pourquoi il convient de solliciter les conseils d’un professionnel de santé pour pouvoir pleinement profiter de ses bénéfices. Mais à qui s’adresser ?

Qui prescrit les traitements homéopathiques ?

S’ils sont disponibles sans ordonnance, les médicaments homéopathiques, qu’ils se présentent sous forme de granules, de comprimés, de sirop ou de crème, doivent toutefois être pris de façon réfléchie. Le mieux est de bénéficier des conseils éclairés d’un médecin homéopathe ou d’un pharmacien spécialiste avant de s’en procurer. De nombreux médecins intègrent également ces médicaments à leur pratique afin de soigner leurs patients : généralistes, pédiatres, chirurgiens, dentistes, gynécologues, etc.

Sachez toutefois que cette médecine douce fait débat au sein même de la communauté scientifique. Si certains médecins considèrent que l’homéopathie peut s’utiliser seule dans certaines situations médicales, d’autres estiment qu’elle peut seulement venir en complément de traitements traditionnels. D’autres encore comparent ses effets à ceux d’un placebo...

Quoi qu’il en soit, l’homéopathie offre ses avantages et bénéfices, mais présente aussi ses limites, comme toutes les médecines finalement !

Remboursement des soins homéopathiques

Le rôle de la Sécurité sociale

Le souci actuel avec l’homéopathie, c’est son prix. En effet, son efficacité n’étant pas toujours indéniablement prouvée, un déremboursement progressif de la part de la Sécurité sociale est en cours.

Avant le 1er janvier 2020, les prescriptions de remèdes homéopathiques étaient en effet remboursées à hauteur de 30 % par l’Assurance maladie. Avec une bonne complémentaire santé, les consultations chez les médecins homéopathes pouvaient même être entièrement prises en charge. 

Mais depuis le début de l’année 2020, le taux de remboursement est passé de 30 % à 15 %, et ce n’est que le début puisque celui-ci devrait passer à 0 % dès janvier 2021.

Le remboursement de l’homéopathie avec Nostrum Care

Chez Nostrum Care l’assurance des nouveaux besoins,  on croit fermement au pouvoir des médecines douces et on estime surtout que chacun a le droit de vouloir prendre soin de sa santé comme il l’entend. Qu’on y croit ou non, l’homéopathie a déjà montré des résultats dans de nombreux cas et nous sommes intimement convaincus qu’il est possible de prendre soin de soi grâce à la médecine homéopathique.

Alors, si vous aussi vous êtes réceptif aux médecines alternatives, sachez qu’avec nous vous pourrez profiter d’une cagnotte « médecines nouvelles ». Que ce soit en consultations ou en médicaments, cette cagnotte vous permettra d’être remboursé jusqu’à 175 euros ! Pour ce faire, prenez simplement en photo votre justificatif, envoyez-le sur votre appli et le tour est joué ! Bénéficier d’un remboursement des soins homéopathiques avec Nostrum Care n’est vraiment pas sorcier. ;-) 


Suggestion d'articles